Vous êtes dans : Accueil > La ville > Ils ont la parole

Ils ont la parole

Opinions ...

Groupe Majoritaire « Domérat, dynamique & Solidaire »

A l'occasion de cette nouvelle année, l'ensemble du groupe majoritaire vous présente ses meilleurs vœux, à vous et tous ceux qui vous sont chers. Qu'elle soit riche de bonheurs, santé, joies et réussites pour chacun d'entre vous.

Le passage vers 2018 est également l'opportunité de formuler des vœux d'un plus grand humanisme et d'une tolérance plus affirmée. Car pour la 2e fois de l'histoire de la 5e République, un parti d'extrême droite est venu arbitrer une élection présidentielle. Nous formulons également le souhait d'une conscience accrue de notre rapport à l'environnement, à la biodiversité et à nos modes de consommation car la planète surchauffe ! Et nous savons combien le dérèglement climatique peut être porteur de bouleversements qui seraient d'une gravité sans précédent.

Nous appelons de nos vœux plus de sagesse quant aux décisions en matière de géopolitique. Les choix de chacun des gouvernements fait, engage le monde et l'humanité d'une manière plus générale. La montée en puissance des provocations entre Orient et Occident fait craindre le pire de l'exercice diplomatique pour l'avenir.

Enfin, comment ne pas espérer, pour chacun d'entre nous, plus de solidarité, plus d'égalité et de fraternité dans une société où règne, hélas, de plus en plus l'individualisme et l'argent comme valeur suprême...

Malgré un tableau plutôt sombre de cette année écoulée, nous gardons l'espoir d'un sursaut de conscience de la part de l'humanité en générale, pour plus de bienveillance envers elle-même. Nous sentons frémir le désir d'une autre société plus encline à la sobriété heureuse, plus désireuse de convivialité et de retours aux rapports humains plutôt qu'aux diktats de l'économie. Nous sentons le besoin d'une société libre, solidaire et juste.

Nous espérons que 2018 révèle toutes ces envies...

Pour la majorité municipale

 

 

Groupe d'opposition « Nouvelle voie, Domérat »

2017 fût une année pleine d'imprévus, une élection incroyable ! Des espérances fortes sont en jeu.

Des promesses pour l'instant à demi tenues pour celles réalisées, et d'autres en attendent qui vont être difficiles : hausse fiscales de toutes sortes, hausses des charges : assurances, mutuelle santé, etc...

Il est difficile de s'opposer à ce qui nous est présenté comme une fiscalité moralisatrice pour nous inciter à polluer moins, manger mieux. Des engagements qui par ailleurs auraient dû être pris depuis bien longtemps, nous devons penser aux futures générations.

La croissance nous dit-on est de retour. Les effets ne se font pas sentir. Le chômage reste encore trop élevé, des entreprises continuent de fermer leurs portes, des réductions d'effectifs dans la fonction publiques sont imminentes.

Les inquiétudes pour demain sont réelles. L'horizon paraît compliqué, même la morosité atteint les collectivités : peu de projets, seulement le fonctionnement est assuré. On sent un malaise.

On s'interroge, comment en sommes-nous arrivés là ?

Il faut retrouver un élan pour changer les choses.

Un sursaut est nécessaire, rassemblons nous pour des idées neuves et concrètes.

 

Nous faisons le vœu que 2018 apporte aux Domératoises et Domératois, la joie en famille, la santé et aussi l'espérance de retrouver un monde meilleur pour chacun, qu'il soit nouveau ou ancien, espérance que nous partageons avec vous.

Bonne année 2018 à tous.

Isabelle Juillard, Solange Gesset, Alain Andres

Notre groupe de l’opposition reste actif, présent, disponible à travers ses trois élus, n’hésitez pas à demander à nous rencontrer, à nous solliciter soit par mail (isabelle.juillard@domerat.fr) soit par courrier à notre attention à la mairie.

 

 

Groupe Front de Gauche

Nous vous présentons tous nos vœux de bonheur et de santé pour cette nouvelle année.

La santé, un sujet qui préoccupe sur notre bassin, avec la mise à mal de notre hôpital public. Les politiques d’austérité successives, visant à réduire les coûts et gérer les hôpitaux comme si la santé était un bien marchand soumis à des objectifs de rentabilité, sont une erreur. On ne peut pas prendre des décisions à la « calculette » qui conduisent à ne plus assurer l’accueil des patients dans de bonnes conditions et dégradent significativement les conditions de travail du personnel. Sortons de la logique d’attribution des moyens aux nombres d’actes effectués, au meilleur ratio coût de personnel/actes médicaux. Il est nécessaire de redonner les moyens humains et matériels à nos hôpitaux pour être efficace et prodiguer les soins nécessaires et adaptés à la population. La santé n’est-elle pas un sujet de priorité publique, qui justifie qu’elle ait les moyens de fonctionner ? Nous répondons oui !! Ce sont des impôts utiles, nous souhaitons tous, pour nous et notre famille, des soins de qualité et de proximité. Un service public fort est d’autant plus important que la médecine privée est de plus en plus défaillante avec nombre de médecins généralistes ou spécialistes qui partent à la retraite sans trouver de remplaçants. Combien d’entre nous n’arrivent pas à avoir un médecin traitant ? Là aussi, des solutions sont nécessaires pour rééquilibrer les choses : augmentation du numerus clausus, financement des études avec engagement de services publics à l’obtention du diplôme, centre de santé avec des médecins salariés. Une chose est sûre nous ne pouvons pas accepter qu’un bassin de population de 115 000 habitants soit laissé à l’abandon.

Alors continuons le combat contre l’austérité et pour des services utiles à la population, et pour que l’année 2018 soit l’année de la réussite. Bonne année.

Virginie Aurat et Joël Lefèbre